Inter, résultat fracassant au bilan : « A part -100, on peut clôturer à -30. Pas de liquidation”

Inter, résultat fracassant au bilan : « A part -100, on peut clôturer à -30.  Pas de liquidation"
Written by admin

Pas de vente forcée. Pour l’Inter et ses fans, ce sera un été différent de celui difficile de la saison dernière

Pas de vente forcée. Pour l’inter et ses fans connaîtront un été différent de celui difficile vécu la saison dernière. Comme le souligne le Corriere dello Sport, le club travaillera avec l’échange de joueurs pour réduire le coût de l’équipe. “L’ensemble de la direction semble converger doucement vers un rééquilibrage des comptes qui paraissait utopique il y a un an. Les droits Champions devraient atteindre 65 millions alors que les droits nationaux connaîtront une baisse par rapport au compte de résultat 2020/21 qui a bénéficié du basculement des droits relatifs à la saison 2019/20 suspendus pour cause de confinement. Le chiffre d’affaires devrait ainsi confirmer les niveaux de cette année (autour de 350 millions) auxquels il faut ajouter les plus-values ​​massives (109 au total) Hakimi-Lukaku.“.

“Il y aura également une amélioration sur le plan des coûts car le coût de l’équipe a été affecté, en 2020/21, par le déplacement de certains paiements mensuels pour les matches déplacés de 2019/20. Même si le salaire réel n’a pas beaucoup diminué depuis L’Inter a remplacé les joueurs partants par des joueurs solides. Cependant, l’effectif a été allégé par des cartes de valeur remarquable. L’impact de ces facteurs produira probablement un résultat probablement meilleur que la perte nette de 100 prudemment prévue par Antonello, peut-être même -30/-40, un résultat qui rapprocherait l’Inter des conditions d’équilibre, quoique toujours soutenu par les ventes. Si le profil économique de l’Inter semble s’améliorer, la structure financière est toujours grevée par un endettement élevé.

“La valeur nette est redevenue positive avec des réserves de réévaluation de la marque et de la librairie mais les engagements financiers restent à court terme. Alors que la trésorerie des excellentes sorties a déjà été réalisée grâce aux virements. L’Inter devrait garder la trésorerie quasiment inchangée. à la fin de cette saison mais cela signifie (ayant encaissé 170 millions de cessions) que la direction n’est pas encore à l’équilibre financier (revenus moins dépenses) même si le rythme d’absorption de trésorerie semble avoir ralenti les dettes à court terme. , l’Inter va travailler avec des échanges de joueurs pour faire baisser le coût de l’effectif (déjà réduit). Il ne semble pas obligé de vendre deux grands noms comme par le passé. Il pourrait profiter d’opportunités pour obtenir des appétits de marché pour les joueurs (Lautaro sur tous , mais ce n’est pas certain). Ce ne sera pas un marché dominant mais pas même la vente forcée des meilleures pièces”.

#Inter #résultat #fracassant #bilan #part #peut #clôturer #Pas #liquidation

Leave a Comment